Vendredi 28 mars

Grâce à notre contact au Stratos, nous obtenons un rendez-vous avec le philosophe Gordinokis de chez Dédalos, celui la même à l’origine du projet de l’aile volante qui nous intéresse. Il semble surpris d’apprendre que son projet ai pu être mené à terme bien qu’il estime que ce ne soit pas impossible, une dizaine de philosophes dans le monde en étant capables. Lorsque nous supposons que les deux assistants, qui l’aidaient avant la guerre sur ce projet, ne sont peut être pas mort et devant notre insistance, Gordinokis s’énerve et nous demande de partir. Mais avant, le faucon d’argent récupère le numéro de l’assistante personnelle de “Gordi” (qui est tombé dans les pommes en le voyant tellement elle le trouve incroyablement extraordinaire) et lui promet de la rappeler.

Nous essayons de filer Gordi lorsqu’il quitte son travail mais équipé de la voiture la plus rapide du monde, nous n’y parvenons pas. Sur ce, Eurêka qui testait le nouvel Argos, nous rejoins et nous récupère pour faire une petite balade aérienne. Il nous fait également découvrir les joies de s’évanouir à cause d’une accélération beaucoup trop forte et soudaine. Après nous être assuré que Gordi est bien chez lui, le faucon d’argent rappel Irina Zéffrane, l’assistante de Gordi, qui l’invite à manger chez elle pour le dîner. Il la rejoins donc chez elle à l’heure dite et découvre qu’elle vie seule dans une grande villa. Au cours du repas notre faucon préféré manque à plusieurs reprises d’appeler Eurêka “sven”, dévoilant son identité mais également d’appeler Zeus par son véritable nom, mais évite de justesse la gaffe. Il se rend compte alors que c’est plus Irina qui semble lui tirer les vers du nez que l’inverse. Pourtant elle semble sincère et carrément subjugué. Il faut dire qu’elle à était assez direct quand à ses intentions envers le faucon et qu’elle met rapidement le feu à la moquette bien que le faucon soit venu avec un extincteur. Ceci dit il ne résistera pas longtemps et après le repas ils soulèverons la poussière dans bien des pièces avant de finir dans la chambre d’Irina.

Le lendemain le faucon se réveille seul, retrouve Irina dans la cuisine qui le convaincra de rester prendre un petit déjeuné qui finira dans le plumard. Il finira par partir sur les coups (sans jeu de mot) de midi pour rejoindre le reste de la bande. Cette visite nous apprend qu’Irina est issu d’une famille noble très riche et qu’elle est très très très intelligente. Elle possèdent trois doctorats dans divers branches de la science. On sait également qu’elle partage son nom avec celui d’un des deux philosophes travaillant avec Gordi sur le projet de l’aile volante “Icare”

Lors d’une patrouille dans l’argos, Artemis repère, en vol stationnaire au dessus de la “Ruche” notre “I” volant qui semble attendre ou surveiller quelque chose. Ni une ni deux, nous le capturons grâce au canon à filet et une flèche de tranquillisant d’Artemis. Nous enlevons l’armure volante de notre ennemi et découvrons horrifié qu’il s’agit de Laurence, la femme d’Eurêka, celle la même qui à disparut et que nous recherchons. Elle à la tête rasé et il lui manque bien un doigt à l’une des mains. Nous l’emmenons à la base de Zeus pour “interrogatoire”. Celle ci semble ne rien se rappeler du dernier mois et demi. Nous effectuons une analyse de son sang car elle présente de nombreuses marques de piqûres ainsi que des marques de “brûlures” à la tête, signe qu’elle à subit des électrochocs (lobotomie?). Lorsque les résultats tombent et confirme la présence de beaucoup d’Ichor de Cryos dans son sang, un grand bruit nous ramènent dans la pièce ou nous avions laissé Laurence. Elle s’est échappé par les conduits d’aération en laissant une végétation passablement envahissante pousser dans la pièce. Pendant que l’équipe met fin au développent des plantes, Eureka se précipite à l’Argos, s’envole et surveille la sortie. Faucon, Artemis et Elektreuil rattrapent ce qu’est devenu Laurence,un mix genre gollum-Ent avec les tentacules de “Herbizarre”devant la porte de sortie du complexe souterrain de Kvasir, et tente en vain de l’arrêter. Au moment où elle passe la porte de sortie, Eurêka, en embuscade dans l’Argos, la stop “gentillement” à coup de canon (il tire avec les 6 canons) et invente l’extermination des fourmis à la bombe atomique de poche!! Heureusement Faucon et Elektreuil évite de justesse les obus perdu pendant qu’Artemis nous rejoue Matrix et son fameux effet “Bullet-time”. Chin, qui s’était introduite dans les conduits d’aération pour suivre Laurence et qui à survécu à l’enfumage des conduits au désherbant (géniale idée d’Artemis) Rejoins le groupe et ne peux que constater, comme tous le monde, ce qu’il reste de Laurence.

Nous retournons au QG décider des suites à donner à nos enquêtes!